Methode d agriculture biologique afrique

pdf Methode d agriculture biologique afrique Populaires

Champs cochés : afrique, agriculture, agronomie, bio, biologique, tropiques 118 téléchargements

Télécharger (pdf, 487 KB)

methode d agriculture biologique - afrique.pdf

Methode d agriculture biologique   afrique

LES MEILLEURES MÉTHODES DE PRODUCTION BIOLOGIQUE APPLIQUÉES AUX CULTURES VIVRIÈRES ET MARCHANDES

 

 

---------------------------------------

ICVolontaires

Compilation et rédaction : Sigfrido Romero, Viola Krebs

Édition : Diego Beamonte, Viola Krebs, Camille Saadé, Lana Melle, Shindouk Mohammed Lamine

Traductions françaises :Cindy Bellemin-Magninot

Traductions anglaises : Kate O' Dwyler, Amy Louise Viana Lima

Illustrations : Matilde de Fuentes de Medem, Miranda Todd, Abdou Kane Ndaw

Photos : Viola Krebs

 

----------------------------

 

L’agriculture biologique (AB) est une méthode holistique qui encourage le développement d’un écosystème agricole sain qui permet le respect de la biodiversité, des cycles biologiques et de l’activité biologique des sols. L’AB privilégie des bonnes pratiques de gestion plutôt que des méthodes de production d'origine extérieure, en tenant compte du fait que les conditions régionales nécessitent des systèmes adaptés au niveau local. Dans cette optique, la meilleure stratégie consiste à adopter les bonnes méthodes agronomiques pour remplir chaque fonction spécifique au sein du système agricole.

 

Les pratiques en matière d’agriculture biologique ne sont pas les mêmes suivant les différentes régions du monde. Certains agriculteurs suivent au pied de la lettre les instructions des régulations préétablies, tandis que d’autres développent leurs propres systèmes et leurs propres méthodes, de manière tout à fait indépendante.

Toutefois, tous les systèmes d’agriculture biologique partagent des méthodes et des objectifs communs :

Ne pas utiliser d’engrais chimiques, de pesticides de synthèse et des organismes génétiquement modifiés (OGM) ;

Protéger les sols de l’érosion, de l’appauvrissement en nutriments et des affaissements ;

Encourager la biodiversité en privilégiant les cultures mixtes plutôt que la monoculture ;

Laisser le bétail et la volaille pâturer à l’extérieur plutôt que de les gaver d’antibiotiques et d’hormones.

 

C’est dans ce cadre que les agriculteurs développent leur propre système de production biologique en fonction des conditions agro-écologiques telles que le climat, les cultivars traditionnels, les normes sociales, les genres, les préférences des agriculteurs en matière de panier alimentaire et les opportunités de marché.